S’initier au Kung Fu : 5 règles de base pour bien avancer !

par Mourki
0 commentaire

Le kung-fu est un art martial chinois qui date de plusieurs siècles. C’est une doctrine qui allie souplesse, équilibre, force et discipline. Il existe des écoles dédiées à l’apprentissage de cet art, mais vous pouvez également apprendre de chez vous. Il vous suffit de maîtriser quelques principes de base. Découvrez ici cinq règles de base du kung-fu.

L’équilibre et la flexibilité

Le kung-fu est un art qui requiert de l’équilibre et de la souplesse. Pour réaliser certaines postures, vous devez avoir un bon équilibre. Même avec un katana en iaïdo, l’équilibre est primordial. Vous devez pratiquer des exercices tels que le Yoga qui vous permettront de trouver votre équilibre. Pour gagner en souplesse, vous devez commencer par des étirements et vous échauffer en faisant des pompes. Vous devez aussi étirer vos muscles pour mieux plier vos membres et mettre des coups de pieds haut.

Les positions de base

Ce sont des positions essentielles sans lesquelles vous ne pourrez pas faire les bons mouvements. Elles représentent la base du kung-fu. Ce ne sont pas des postures de combat, mais elles font partie des positions du kung-fu traditionnel et s’utilisent également pour la pratique des armes. Il existe plusieurs positions :

  • la position du cheval ;
  • la position de devant ;
  • la position du chat ;
  • et la position de combat.

Ces positions incarnent la philosophie du kung-fu. Elles vous permettront de gagner en agilité et en maintien.

Les coups de poing

Les coups de poing font également partie des bases du kung-fu. La quasi-totalité de la force que vous emploierez viendra de vos hanches. Un peu comme avec la boxe, il existe des coups directs, des uppercuts et des crochets. Le direct fait pivoter la hanche correspondante au poing sollicité. Avec l’uppercut, la force vient de l’élan et de la hanche essentiellement.

Vous pouvez également vous initier à l’utilisation des armes. Vous pouvez choisir par exemple un katana customisé comme arme principale. Vous aurez peut-être besoin d’un coach de boxe japonaise pour vous aider à maîtriser le maniement de cette arme.

La défense avec les blocages

La défense à l’aide d’un blocage varie en fonction de votre ennemi contre lequel vous essayez de vous défendre et vous protéger. C’est une position qui vous permet de protéger votre visage par exemple et réduire l’impact des attaques de votre adversaire. Pour contrer les coups de poing évoqués plus haut, le blocage ressemblera plus à celui utilisé en boxe. Ce sont vos bras qui vous servent dans ce cas.

Les coups de pied et les combinaisons

Les coups de pieds sont considérés comme l’aspect le plus amusant de cet art. C’est le secteur où vous pourrez faire et observer le plus de progrès. Il existe trois types de coups de pied basiques : le coup de pied direct, le coup de pied écrasant et le coup de pied latéral.

Les combinaisons regroupent les phases d’application au cours desquelles vous devez combiner les mouvements précédemment cités. Vous devez associer les mouvements en l’air et les coups sur un punchingball. Il vous faut bien faire les mouvements et vous entraîner autant de fois que possible pour réussir. Lorsque vous êtes fatigué, reposez-vous un peu avant de changer d’exercice. Avec le temps, vous gagnerez en assurance et tout sera beaucoup plus aisé pour vous.

You may also like

Laissez un commentaire